Schémas futurs

Le calcul des schémas futurs a un impact sur la planification de la production énergétique, sur sa distribution et sa consommation. Ces schémas permettent d’ajuster le calcul des utilités des stratégies lors des jeux au niveau de chaque microgrid.

Nous estimons que la consommation et production future doivent répondre aux attentes des clients, les premières enchères sont plus proche des attentes que les dernières rétroactions. Nous calculons les consommations futures par une moyenne pondérée des résultats obtenus par les graphes. Soit  une consommation ou une production, et  cette valeur à la rétroaction i (sur  au total), son schéma futur  est calculé par la somme pondérée des valeurs obtenues.

L’exemple donné traite de prévision sur le court terme, les prévisions à long terme dépendent de comportement et de statistiques beaucoup plus complexe. Ces dernières sont souvent bâties sur des schémas basés sur les années précédentes, la météorologie et les événements culturels. Néanmoins, il est toutefois possible de produire des prévisions à long terme par des outils mathématiques. Nous avancerons pour exemple que pour garantir un effet de lissage de courbe, nous pouvons calculer des prévisions de la fonction de courbe de consommation à condition qu’elle reste k-Lipschitz.

Le Smart Grid est donc capable à la fois de gérer avec flexibilité sa production et sa consommation courante, ainsi que de créer des schémas futurs tenant en compte les besoin de chaque entité. Les deux systèmes présentés forment deux nouveaux modules dans le processus de résolution d’une itération.

 

general process

Figure 20 : Algorithmes et interactions des trois organes – avec module de prévisions.
Publicités