Processus du niveau local

Le consommacteur regroupe un panel d’objets relevant de la domotique, des appareils à consommation immédiate ainsi que des dispositifs de production. Tous ces appareils possèdent des caractéristiques communes. Par ailleurs, nous rajoutons une nouvelle caractéristique, représentant l’intérêt d’utilisation d’un objet connecté,  appelée « priorité de consommation ».

La gestion du consommacteur, aussi appelé Demand-Side Management (DSM), a pour objectif d’améliorer l’efficacité des techniques de lissage de courbe par une gestion locale. De nombreux appareils peuvent, à tout moment ou selon des cycles, être mis en pause, diminuer leur puissance ou reporter leur cycle. Certaines études avancent que 50% de la consommation résidentielle peut être contrôlée sans réduire le confort de l’usager. L’efficacité de ces méthodes est essentielle dans l’optimisation du Smart Grid. Nous supposons dans ce chapitre que les niveaux locaux possèdent l’infrastructure adéquate pour la communication des objets et la connaissance de la domotique.

La figure 7 montre le processus de résolution du niveau local de la séquence A. La séquence D n’est qu’une application de la solution choisie.

 

local

Figure 7 : Processus de résolution du problème local (par Guérard Guillaume).

Etape 1 : Mise à jour des données.

Etape 2 : Comparatif aux prévisions.

Etape 3 : Prise de décision. Si la consommation correspond aux prévisions, l’information est directement envoyée aux microgrids chargé de ce niveau. Sinon, il faut établir une grille de consommations possibles.

Etape 4 : Calcul de la grille de consommation. Pour cela, le problème est assimilé à un problème de sac-à-dos provenant de la recherche opérationnelle. En effet, le problème est en tout point similaire, et sa résolution est rapide et optimale.

 

Publicités