Processus global du Smart Grid

Le modèle est basé sur un système d’itération synchrone. Une itération à lieu selon un intervalle défini, ici cinq minutes, les données provenant de l’environnement sont alors perçu en même temps par tous les agents. Une fois les données mise-à-jour, le processus de recherche d’un consensus se découpe en quatre séquences (figure 5) et six étapes (figure 6).

Séquence A : Une nouvelle itération commence par une mise-à-jour des données. Par exemple, le niveau local connaitra la consommation ou production de toute la domotique ou appareil à consommation immédiate (lampes, portail, etc.). A l’étape 1, chaque niveau local compare sa consommation à ses prévisions. Il crée une grille de possibilités de consommation qu’il envoie au microgrid.

Séquence B : A l’étape 2, chaque microgrid établit une grille de stratégies de consommation/distribution. Puis, la meilleure combinaison de stratégies est choisie. La somme des consommations de chaque participant (fonction de la stratégie choisie) est alors annoncée comme consommation du microgrid au niveau du réseau de distribution.

Séquence C : A l’étape 3, le réseau T&D met à jour sa représentation en graphe avant d’optimiser la distribution de l’énergie. Puis, à l’étape 4, les microgrids comparent l’énergie reçue par rapport à celle demandée. En cas de conflit d’intérêt, les stratégies sont ajustées lors d’une nouvelle enchère. Ce système de rétroaction garantit la flexibilité du modèle.

Séquence D : Une fois qu’un consensus a été atteint, chaque microgrid établit le schéma de consommation de ses participants à l’étape 5. Chaque niveau construit ses schémas futurs à l’étape 6.

 

algo (Copie en conflit de sonia djebali 2015-04-20)

Figure 5 : Déroulement d’une itération
deroulement
Figure 6 : Déroulement au niveau des infrastructures.

Nous verrons par la suite que la multitude de données générées peuvent être utile, que ce soit les données finales ou à chaque rétroaction, pour le calcul des prévisions au niveau des producteurs, des consommateurs mais aussi des calculs intrinsèques aux algorithmes.

Publicités