Diagramme de cas d’utilisation

La première question à se poser est : « A quoi va servir le logiciel ? ». Le diagramme de cas d’utilisation.

Ce diagramme comprend des acteurs et des cas d’utilisation. Il est important de fournir avec un diagramme d’utilisation une description détaillée si possible incluant un scénario nominal (enchainement typiques) et des enchainements alternatifs sur les cas particuliers.

Acteur

Les premiers sont représentés par des bonhommes. Un acteur est une entité extérieure au système modélisé et qui interagit directement avec lui. Les acteurs sont les utilisateurs du système : des logiciels intégrés, des systèmes informatiques externes, un élément extérieur au système avec lequel il interagit.

Les acteurs sont donc des rôles et pas une personne physique. Une personne physiques peut être représenté par différents acteurs. Si plusieurs personnes jouent le même rôle vis-à-vis du système, elles seront représentées par un seul acteur.

casutilisation1

Cas d’utilisation

Un cas d’utilisation est un service rendu à un acteur, c’est une fonctionnalité par ce dernier. Les acteurs demandant des services aux systèmes sont appelés acteurs primaires. Lorsqu’ils sont sollicités par le système ils sont appelés acteurs secondaires.

casutilisation2

Relations

Il existe plusieurs types de relation : entre acteurs, entre cas d’utilisation ou entre acteur et cas d’utilisation.

Les relations entre acteurs symbolisent une généralisation, et est représenté par une ligne pleine et une flèche vide. Il y a généralisation entre A et B si on peut dire « A est une sorte de B ». Cela reviendrait à un héritage dans un langage orienté objet.

Il existe deux relations possibles entre cas d’utilisation (nous avons déjà vu la généralisation). L’inclusion entre A et B signifie que B est une partie obligatoire de A. Dans l’autre sens on parle d’extension, B est une partie optionnelle de A. Elle est représenté par une flèche en pointillé de A vers B. On peut lire A inclut B ou B étend A.

les relations d’inclusion et d’extension permettent d’isoler un service réutilisable comme partie de plusieurs autres cas d’utilisation, on parle alors de réutilisation.

casutilisation3.png

Il peut arriver qu’un cas d’utilisation recouvre un ensemble d’échanges et de traitements. Dans ce cas, les relations d’inclusion et d’extension permettent de mieux d’écrire le cas.

casutilisation4

 

Publicités